vendredi, décembre 3, 2021
spot_img
AccueilSportsAthlétisme : La CONFEJES mise sur 13 espoirs africains

Athlétisme : La CONFEJES mise sur 13 espoirs africains

La CONFEJES (Conférence des Ministres de la Jeunesse et des Sports de la Francophonie) préparent de jeunes athlètes africains à l’horizon 2024 (J.0). Ils sont à Dakar pour un camp de cinq jours.

Le Centre africain de développement de l’athlétisme de Dakar abrite à partir de ce lundi, et jusqu’à dimanche prochain, un camp d’entraînement préparatoire de la saison 2021-2022. Il regroupant 13 jeunes espoirs, qui sont, par ailleurs, des boursiers de la Conférence des Ministres de la Jeunesse et des Sports de la Francophonie (CONFEJES), initiatrice de ce stage.  « Cela est d’une importance capitale », a d’emblée souligné Amadou Dia Ba, directeur du AADC installé au Sénégal, lors de la cérémonie de lancement cet après-midi.  

Les athlètes retenus viennent des Centres de perfectionnement de Dakar (5), de Lomé au Togo (4) et de l’Île Maurice (4). « Le choix a été fait sur la base des performances, mais aussi en privilégiant la diversité avec plusieurs nationalités. La plupart des pays francophones sont représentés (Sénégal, Mali, Burkina Faso, Maurice, Madagascar, Cameroun, Niger, Congo et Bénin). Cela est une bonne chose. En effet, ce brassage va permettre aux encadreurs techniques et administratifs de procéder à des échanges d’expériences » dit Dia Ba.

L’objectif est de voir ces jeunes briller sur les pistes lors des prochains Jeux de la Francophonie ainsi que des Championnats d’Afrique de l’année, tout comme aux Jeux Olympiques dans 3 ans. « Nous voulons avoir des athlètes préparés dans nos centres et espérons que ce sera bénéfique pour eux afin de donner des résultats positifs durant ces compétitions. Ils ont tout ce qu’il faut, on ne leur demande que de s’entraîner et de réaliser des performances », selon le médaillé olympique sénégalais.

Des ambitions réitérées par la nouvelle secrétaire générale de la CONFEJES, la Camerounaise Louisette-Renée Thobi, par ailleurs ancienne athlète et pensionnaire du Centre de Dakar. « Nous vous demandons d’être sérieux et de donner satisfaction à ceux qui s’impliquent pour que vous soyez dans les meilleures conditions de travail », a-t-elle lancé aux 13 athlètes participants au camp. Avant d’ajouter : « Nous serions fiers de compter parmi vous des demi-finalistes et des finalistes aux J.O Paris 2024. Faites tout pour que nous ne soyons pas déçus ».

La CONFEJES a réaffirmé son engagement à accompagner la Confédération africain d’athlétisme, à travers ses centres de développement, par l’octroi de bourses, l’organisation de camp d’entraînement et une réflexion sur de nouvelles pistes de coopération. D’ailleurs, un stage de préparation est prévu à Maurice en perspective des Championnats d’Afrique d’athlétisme et « beaucoup d’autres auront lieu en France », informe Amadou Dia Ba qui se réjouit de la forte présence féminine dans le groupe.

Explication : « Ce sont les dames qui gagnent sur le plan mondial, parce que leur niveau nous est plus accessible. Donc, ce n’est pas mal d’en avoir en majorité. Avec les messieurs, c’est difficile ».

Les commentaires à caractère injurieux, offensifs, ou contenant des propos diffamatoires ne sont pas publiés.

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

a lire

spot_img