mercredi, décembre 7, 2022
spot_img
AccueilSportsBAL : DUC peut toujours y croire !

BAL : DUC peut toujours y croire !

Après son premier succès contre REG (92-86), le DUC va à l’assaut de la grande favorite du tournoi Conférence Sahara, US Monastir de Tunisie. L’équipe sénégalaise joue sa qualification pour le second tour de la Basketball Africa League (BAL).

Tout était « Parfait ». Le Dakar Université Club (DUC) a été grandiose en défense comme en attaque, dans les différents compartiments du jeu. Résultat final du match contre le REG (Rwanda Energy Group) : 92-86. La première victoire dans la Conférence Sahara de la Basketball Africa League (BAL) 2022. Il fallait sortir la tête de l’eau et entretenir l’espoir après deux revers. Le sursaut d’orgueil qu’espérait le public du « Dakar Arena » a eu lieu.

Les « Jaune Noir » ont montré (hier vendredi) un autre visage avec de l’agressivité ainsi que de l’efficacité durant 40 minutes. Le coach Parfait Adjivon a gommé les aspérités, qui faisaient perdre son équipe. Surtout le traumatisme du 3e quart-temps. Cette fois, le capitaine Abel Diop et sa bande ont été mentalement forts. Ils gagnent même la manche (24-21). « Nous avons beaucoup appris des défaites concédées », confie le joueur.

Et le staff technique a trouvé la stratégie gagnante. « L’équipe s’inclinait sur des détails comme la défense. Ce que nous avons travaillé avec les joueurs, qui ont été combattifs. En plus, nous avions pris en attaque l’option de jouer à l’intérieur de la raquette ». Bonne recette, car le pivot malien du DUC, Adama Diakhité, a été monstrueux. C’est l’homme du match avec un double-double (meilleur scoreur : 30 points, meilleur rebondeur : 11). Les arrières Hamed Ali (17 pts) et Bamba Diallo (12 pts) ont aussi été décisifs.

Une belle victoire célébrée avec les supporters. « Mais il ne faudrait pas rester dans l’euphorie », rappelle Parfait Adjivon. En effet, cet après-midi, il y a une autre confrontation plus importante contre le gros morceau de cette Conférence Sahara, US Monastir de Tunisie (première équipe qualifiée avec 3 matchs gagnés). Une montagne à franchir, alors que les « Etudiants » ont besoin d’autre succès, qui peut ouvrir les portes pour Kigali où se déroulera le « Final Eight ».

Le DUC veut toujours y croire. Pour cela, « il faut avoir le courage. Ce n’est pas une équipe invincible. C’est à nous de ne pas donner des opportunités à ses joueurs. En reproduisant le même match : défense agressive et assurer les lancers francs », commente le technicien de la formation sénégalaise. Même si ce sera tout sauf une partie de plaisir contre les Tunisiens (finalistes de la précédente édition) venus à Dakar « pour gagner nos 5 matchs », souligne le capitaine Radhouane Slimane.

Ce dernier d’ajouter : « Nous ne nous mettons pas dans la peau de favoris. Nous progressons matchs après matchs. Le DUC est une bonne équipe… ». Donc, le jeu semble ouvert. Et ça promet un spectacle de qualité au grand bonheur des amateurs de la balle orange.

Les commentaires à caractère injurieux, offensifs, ou contenant des propos diffamatoires ne sont pas publiés.

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

a lire

spot_img