mercredi, août 10, 2022
spot_img
AccueilSportsCAN : Pourquoi la FSF exige la présence d’Ismaïla Sarr

CAN : Pourquoi la FSF exige la présence d’Ismaïla Sarr

La Fédération Sénégalaise de Football (FSF) exige la libération du joueur Ismaïla Sarr pour le regroupement des Lions en vue de la CAN au Cameroun (9 janvier – 6 février 2022). Par principe.  

C’est parti pour le bras fer entre l’instance dirigeante du football sénégalais et le club anglais Watford (Premier League) autour de la participation d’Ismaïla Sarr à la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) 2021. L’attaquant des Lions, blessé aux ligaments du genou, « poursuit sa rééducation et ne pourrait rejoindre les séances d’entraînement de l’équipe que vers la fin janvier », informaient les Hornets au début de cette semaine. Juste après la publication de la liste des 27 joueurs retenus par le coach Aliou Cissé, qui indiquait pouvoir compter sur ses services lors de la seconde phase de la campagne continentale.

Une déclaration qui a sans doute incommodé les dirigeants de Watford, déterminés à garde l’international sénégalais. Ils ne veulent courir aucun risque quant à son état de santé. Pour preuve : « Par courrier en date du 31 décembre 2021, le club a notifié sur la base d’arguments aussi spécieux que fallacieux sa décision de bloquer Ismaïla Sarr qui a exprimé sa volonté de rejoindre la sélection en vue de la prochaine CAN au Cameroun (9 janvier au 6 février) », informe un communiqué de la FSF. Une réponse a été servie « immédiatement pour confirmer le maintien de la convocation du joueur ».

Une manière pour le président Augustin Senghor et ses collaborateurs « d’exprimer leur profonde réprobation du comportement irrespectueux, pernicieux et discriminatoire des dirigeants de Watford qui cherchent par tous les moyens à empêcher un joueur de jouer avec son équipe nationale. L’Afrique, son Football et ses Footballeurs méritent le même respect que celui qui est accordé aux autres continents, confédérations et joueurs ». Surtout que le club est dans l’obligation de le libérer « au plus tard le 3 janvier 2022, conformément à la circulaire dérogatoire de la FIFA ».

C’est vrai que le cas de l’ancien pensionnaire de l’Académie Génération Foot reste préoccupante. On peut s’interroger sur l’intérêt de réserver une place à un éclopé, sachant qu’il n’y a aucune garantie de pouvoir l’utiliser durant la compétition. Mais, la décision (définitive) de l’enlever de la liste des Lions est une prérogative du seul sélectionneur Aliou Cissé. D’où la compréhension que l’on peut donner à la démarche des responsables de la FSF qui comptent « mener toutes les actions nécessaires pour que le droit élémentaire des footballeurs à jouer pour leur pays soit respecté et que cessent ces pratiques d’un temps que l’on pensait à tort révolu ».

Une certitude : la CAN 2021 (décalée) semble comprise pour le jeune Ismaïla Sarr (24 ans au 25 février prochain). Le Sénégal devrait se passer de ses services pour ne pas avoir à gérer une situation beaucoup plus compliquée par rapport à la santé du garçon. Et à sa jeune carrière professionnelle.

Les commentaires à caractère injurieux, offensifs, ou contenant des propos diffamatoires ne sont pas publiés.

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

a lire

spot_img