mardi, février 7, 2023
spot_img
AccueilSportsEl Hadji Diouf : « Ce Sénégal-Angleterre me rappelle France-Sénégal »

El Hadji Diouf : « Ce Sénégal-Angleterre me rappelle France-Sénégal »

Nostalgique et revanchard, El Hadi Ousseynou Diouf estime que le face à face en 1/8ème de finale qui va opposer ce dimanche l’Angleterre au Sénégal épouse les mêmes contours de match référence que celui que les Lions de la Téranga avaient joué et gagné contre la France, alors championne du Monde et d’Europe en titre, en match d’ouverture de la Coupe du Monde organisée par le Japon et la Corée du Sud en 2002.

2O ans après l’exploit contre les Bleus, El Hadi Diouf espère avec Aliou Cissé à la baguette que ses jeunes frères Lions vont se faire le Three Lions.

«C’est un match historique qu’on retiendra dans les annales du football sénégalais comme le match Sénégal-France l’a été en 2002. En effet, les Anglais pensent avoir déjà gagné ce match avant même de l’avoir joué et ils pensent aussi qu’ils sont meilleurs que nous, mais, ils seront déçus. Nous avons des joueurs qui font partie des meilleurs au monde. Je ne me fais pas de souci avec des joueurs comme Edouard Mendy, Kalidou Koulibaly, Abdou Diallo ou encore Ismaila Sarr. On s’attend à un match historique et difficile qu’il faut gagner pour le Sénégal et pour l’Afrique», a expliqué Diouf à a presse sénégalaise présente au Qatar.

France -Sénégal 0-1 Coupe du Monde 2002.

Star incontesté du Mondial 2002, Diouf avait servi une performance historique qui avait ainsi mis d’accord d’anciennes gloires du football comme Maradona et Pelé qui se disaient certainement que si ce « blondinet » était argentin ou brésilien, ce serait une autre histoire.

En 2002, Diouf alias Runinho (le Blond) était même devenu populaire au Brésil ou il avait drainé beaucoup de sympathie après qu’un journaliste de TV Globo l’a comparé au plus grand dribbleur du Monde : Manuel Dos Santos Garrincha.

El Hadji Diouf et Steven Gerrard (Sunderland-Liverpool)

Pour rapppel, El Hadji Diouf allait même être plébiscité dans l’équipe type du Mondial 2002 aux côtés de Ronaldo et Ronaldinho en attaque, mais aussi fut inclus dans la liste Adidas/Fifa des 10 prétendants au ballon d’Or du Mondial en compagnie de Ronaldo, Rivaldo, Ronaldinho, Roberto Carlos, Oliver Kahn, Michael Ballack, le Turc Hassan Sas, Fernando Hierro et le Coréen Hong Myung-bo.

Diouf sera aussi classé à la 100e place parmi les 125 joueurs FIFA de tous les temps dans une liste concoctée. par le Roi Pelé, de connivence avec la FIFA pour la fête de son cente­naire.

Mais son grand fait d’arme reste son math contre la France un certain 31 mai 2002 au World Cup Stadium de Séoul. Par sa classe et son génie, Diouf (élu homme du match) ravit alors la vedette à tout le monde par des séquences de dribbles face à des Desailly, Emmanuel Petit et Leboeuf médusés.

Devant une France presque « maraboutée », El Hadji Diouf lancé par Omar Daf, prenait de vitesse Frank Leboeuf qui taclait l’air libre, avant de mystifier Marcel Desailly pour une passe décisive à Pape Bouba Diop qui entrait ainsi au panthéon de la FIFA avec le premier but du Mondial 2002. Une performance historique que Diouf aimerait réaliser face à l’Angleterre où on le surnommait à Liverpool le « crazy nine » » (le fou numéro neuf ».

Les commentaires à caractère injurieux, offensifs, ou contenant des propos diffamatoires ne sont pas publiés.

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

a lire

spot_img