lundi, décembre 6, 2021
spot_img
AccueilSportsÉlections FSF : Un report inévitable ?

Élections FSF : Un report inévitable ?

Devant se tenir ce samedi 7 août sur fond de contestations et de polémiques liées au fameux consensus d’Eden Roc, l’élection du futur président de la fédération sénégalaise de football à date échue pourrait être plombée par deux gros écueils.

Par Ousseynou Diallo

– Le décés de Samba Sarr, ancien président du district de Pikine

Le président du club Thiossane (Pikine) et Président du district de football de Pikine est décédé accidentellement ce samedi, des suites d’un malaise cardiaque après une série de tiraillements et d’échauffourées au niveau de l’entrée du complexe sportif Léopold Sèdar Senghor de Pikine où devait se tenir une rencontre entre le président sortant de la fédération sénégalaise de football, Augustin Senghor et les acteurs du football Pikinois dans le cadre de la prochaine assemblée générale élective de la Fsf. Comme conséquences, la Ligue sénégalaise de football professionnel a annoncé dans un communiqué le report à une date ultérieure (le mercredi 4 août) de son Assemblée Générale de renouvellement initialement prévue ce dimanche 1er août 2021 à l’arène nationale de Pikine.

En sus de cela, la famille de la victime a décidé de commanditer une autopsie pour « déterminer la cause exacte de la disparition de Samba Sarr ». Le club du défunt Samba Sarr, l’As Thiossane, a depuis accusé Augustin Senghor et ses souteneurs ainsi que l’ODCAV de Pikine d’être les principaux responsables de ce drame. Exfiltré hier du complexe sportif Léopold Sèdar Senghor de Pikine, suite aux incidents, le président de la Fsf et candidat à sa propre réélection s’est fendu d’un communiqué pour « s’incliner en cette douloureuse circonstance (…) devant la mémoire de ce vaillant serviteur du football pikinois et sénégalais et présenter ses condoléances les plus attristées à sa famille, aux membres de son club de l’ASC Thiossane et au district de Pikine ».

La menace du comité de défense du football Sénégalais (CODEFS) de saisir la Caf et la Fifa

Initié par l’ancien député Cheikh Oumar Sy, le comité de défense du football sénégalais (CODEFS) souhaite une procédure démocratique et transparente du renouvellement des instances de la Fédération sénégalaise de Football. Initiateur également d’une pétition nationale et internationale pour s’opposer au fameux consensus voulant décider du sort de la fédération sénégalaise de football, le CODEFS a presque atteint la barre des 7000 signatures. Cette somme de pétitions sera déposée le jeudi 5 août au siège de la Fédération Sénégalaise de Football. Mieux : le Comité de Défense du Football Sénégalais (CODEFS), avec en tête également Babacar Gaye, ancien porte-parole du Pds, a décidé de saisir la CAF et la FIFA pour dénoncer le processus électoral jugé biaisé par le consensus illégitime et illégal, « l’ingérence du ministère des Sports et du CNOSS dans la gestion de la Fédération Sénégalaise de Football actée par la signature de leur représentant respectif sur le protocole d’Eden Roc entre les différents candidats.

Le viol du secret du vote par le bureau sortant en obligeant les présidents de ligues à signer une motion de soutien au fameux consensus qui ne fait ni état du bilan des 12 dernières années ni du projet sportif et marketing pour les quatre prochaines années ». Ainsi que l’interdiction formelle du ministre Abdoulaye Sow d’intervenir dans la campagne de renouvellement des instances de la Fédération pour cause de conflits d’intérêts et d’ingérence politique, comme l’a souligné son ancien camarade au Pds, Babacar Gaye.

Les commentaires à caractère injurieux, offensifs, ou contenant des propos diffamatoires ne sont pas publiés.

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

a lire

spot_img