dimanche, décembre 4, 2022
spot_img
AccueilSportsFIBA : Le dunk rageur du ministre Matar Ba

FIBA : Le dunk rageur du ministre Matar Ba

Une qualification à une compétition FIBA ou une victoire finale n’a pas de retombées financières pour la Fédération sénégalaise de basketball. Cela enrage le patron du département des sports.

Les Lions du basketball sont à trois victoires d’une qualification à la Coupe du Monde 2023. Pour cela, la Fédération sénégalaise voudrait que Dakar abrite le dernier tournoi. Un vœu laissé à l’appréciation du ministre des sports Matar Ba qui se donne le temps « d’analyser la question avec l’ensemble des acteurs pour voir les opportunités ». En effet, « il faut savoir qu’il est difficile d’organiser ces compétitions parce qu’il y a une somme à verser à la FIBA (instance dirigeante mondiale)« .

Selon le ministre , « si c’est un Afrobasket, on demande 300 millions F CFA. Pour une fenêtre de qualification, cela tourne aux environs de 100 millions F CFA ». Un investissement sans contrepartie. « Je dis souvent que la FIBA tout comme les autres confédérations doivent s’inspirer de la FIFA (Fédération internationale de Football). Parce que, mettre un milliard de francs pour se qualifier en Coupe du Monde et après on reçoit pas d’enveloppe qui va permettre de développer et de continuer la promotion de la discipline », fustige-t-il.

Avant d’ajouter : « C’est le minimum… Quand on gagne la Coupe d’Afrique, on revient avec une valeur de moins de 200 000 F CFA (trophée de piètre qualité). La Fédération sénégalaise ne peut dénoncer cela, mais je suis assez libre pour le dire. Je vais essayer de convaincre nos amis ministres des sports pour revoir les choses. Il n’est pas acceptable qu’autant d’argent soit investi et que les joueurs ne puissent bénéficier de moyens pouvant permette de continuer leur préparation ».

Le ministre Matar Ba ne supporte pas de voir nos équipe nationales de basketball revenir à chaque les poches vides après un succès. « En plus, l’Etat va devoir payer des primes. Il faut que le combat soit porté, on n’est plus au 19e siècle. La FIBA doit élaborer des stratégie pour encourager les acteurs et les fédérations qui font des performances. Une qualification au Mondial, c’est des milliards de F CFA pour le football. Nous invitons toutes les disciplines à faire pareil. cela encourage les Etats à continuer d’injecter de l’argent dans le sport ».

A propos de la dernière fenêtre de FIBA, il y a de grandes chances que le pivot Gorgui Dieng et sa bande puisse jouer devant leur public, pour une troisième qualification consécutive au Mondial (Angola détient le record dans ce domaine avec 5 participations d’affilée). Matar Ba dit : « On n’a pas construit Dakar Arena pour rester des années sans rien y faire. Nous sommes disposés à accueillir toute forme de compétition internationale. Surtout si cela participe à mettre notre équipe nationale dans des conditions de s’imposer ».

Les commentaires à caractère injurieux, offensifs, ou contenant des propos diffamatoires ne sont pas publiés.

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

a lire

spot_img