samedi, décembre 4, 2021
spot_img
AccueilSportsFoot : Aliou Cissé, à "CAN" le trophée continental ?

Foot : Aliou Cissé, à « CAN » le trophée continental ?

Deux ans supplémentaires sur le banc des Lions du Sénégal. C’est ce que veut coach Aliou Cissé, qui espère quitter la Tanière avec une Coupe d’Afrique des Nations (CAN) de football.

Selon nos confrères du journal spécialisé Record, Aliou Cissé exigerait un nouveau contrat de 2 ans pour rester à la tête des Lions du Sénégal de football. Sans revalorisation salariale. Ce qu’il pourrait réclamer en cas de succès final au Cameroun en janvier-février prochain. Le technicien est dans la posture idéale. On appelle ça, être en position de force dans la négociation. Car, il a le vent en poupe avec un excellent parcours de l’équipe nationale sous ses ordres depuis 2015.

Le coach Aliou Cissé peut se permettre de surenchérir, parce qu’il est dans les bonnes grâces des dirigeants de la Fédération nationale de football. Le président Augustin Senghor est sans équivoque à ce propos. « Je lui marque encore mon soutien et je voudrais dire que le Sénégal a la chance d’avoir l’un des meilleurs coachs du continent et même au monde », disait-il en toute conviction lors de la conférence presse avant les première et deuxième journées (1er et 7 septembre) des éliminatoires de la Coupe du Monde Qatar 2022.

De toute évidence, une séparation est loin d’être envisagée. Surtout dans un contexte où les responsables du foot local privilégient la continuité avec en bandoulière le fameux slogan « Manko Wuti Ndamli ». Donc les pourparlers pour la reconduction du sélectionneur des Lions ne sont qu’une simple formalité. Les vœux de Aliou Cissé sont toujours exaucés. Parce que le bilan plaide pour son maintien : tous les objectifs assignés ont été atteints avec trois qualifications dont une fois finaliste (2019) à la CAN ainsi qu’une participation au Mondial (2018).

Mais cela doit-il être déterminant dans les termes de la future collaboration ? Cela suffit-il pour faire de Aliou Cissé le seul maitre de son sort ? Le Sénégal a déjà beaucoup donné à l’ancien capitaine des Lions. C’est dans l’histoire le sélectionneur qui a le plus duré (6 ans) sur le banc de l’équipe nationale, en plus d’être chèrement payé (15 millions F CFA/mois). Que peut-il exiger d’autre ? Sinon qu’il revient à la Fédération de prendre le jeu à son compte et fixer les règles. Si Cissé veut une prolongation de 2 ans (soit jusqu’en 2023), quelle sera la contrepartie ?

Source Youtube : https://www.youtube.com/watch?v=Lt3WO0x78gU

Une chose est claire : un autre échec à la prochaine Coupe d’Afrique des Nations (CAN) serait mal vécu par les Sénégalais. De ce fait, l’engagement qu’on peut attendre du sélectionneur est de conduire les Lions à leur premier sacre dans quatre mois à Yaoundé (Cameroun). C’est la seule exigence pour le football sénégalais. A moins que la Fédération continue de faire preuve de tolérance. Dans la mesure où le président Augustin Senghor et compagnie se projettent sur l’horizon 2025.

Pour Aliou Cissé qui disait vouloir quitter la Tanière en ayant gagner la CAN, avec deux ans supplémentaires, le calcul semble bon. Le temps de disputer une CAN et un Mondial en 2022 ainsi qu’une autre CAN en 2023 (normalement si la CAF ne change pas la périodicité en années impaires). D’ailleurs, par rapport à cette histoire de contrat, il y a une zone d’ombre. Car le coach indiquait au mois de mai dernier lors d’un face-à-face avec les journalistes que celui-ci devait prendre fin en juin prochain. En réalité, il lui reste encore 10 mois.

Comment en est-on donc arrivé une renégociation ? On évoque une perturbation due au Covid-19.

Les commentaires à caractère injurieux, offensifs, ou contenant des propos diffamatoires ne sont pas publiés.

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

a lire

spot_img