jeudi, décembre 2, 2021
spot_img
AccueilSportsFSF : Le CODEFS conteste la réélection de Me Augustin Senghor

FSF : Le CODEFS conteste la réélection de Me Augustin Senghor

La reconduction de Me Augustin Senghor à la présidence de la Fédération sénégalaise de football (FSF) est contestée par le CODEFS, qui a encore saisi la FIFA pour faire constater les violations dans la procédure.

Une semaine après l’assemblée générale, le Comité de Défense du Football Sénégal (CODEFS) revient à la charge en portant à la connaissance de la FIFA les violations dans le processus, qui a conduit à la réélection de Me Augustin Senghor à la présidence de la fédération pour un 4e mandat consécutif. Cela, à travers une correspondance adressée (hier jeudi) à la secrétaire générale de l’instance mondiale, Mme Fatma Samoura Diouf.

 » (…) Nous vous prions de bien vouloir faire entendre à « qui de droit », la voix des 12.000 sénégalais que nous représentons tout en traitant et/ou en faisant traiter par les instances compétentes de la FIFA les violations des textes de la FSF constatées (…) Déterminés à poursuivre notre engagement pour le rayonnement d’un football performant dans la transparence et l’éthique de bonne gouvernance » souligne-t-on dans la lettre avec la signature de l’ancien député Cheikhou Oumar Sy.

La contestation du CODEFS porte essentiellement sur trois points, qui attestent l’illégalité des actes posés lors de l’AG élective du samedi 7 août dernier. Premièrement, la commission électorale chargée de piloter le processus électoral a été officiellement installée le 9 juin 2021 alors que l’article 4 du code électoral de la FSF qui dispose qu’il faut le faire « au moins 6 mois avant l’assemblée générale élective ».

Deuxièmement, des clubs de beach soccer ont voté lors de ces élections alors que l’article 22 des statuts de la FSF les classe dans le « football spécifique » qui n’a droit qu’à un seul délégué avec une seule voix. Cette disposition statutaire ne pouvant être modifiée que par l’assemblée générale (cf. article 4 du règlement intérieur de la FSF), la commission électorale devait les enlever du fichier électoral. Leur vote est un motif valable de nullité des élections.

Et troisièmement, la déclaration du président réélu Me Augustin Senghor qui a salué « l’ingérence positive de l’Etat » dans le renouvellement des instances fédérales, en violation de l’article 27 de ses propres statuts.

Ces arguments visant à faire annuler l’AG de la Fédération peuvent-ils vraiment produire un effet allant dans le sens voulu ? D’autant plus qu’ils avaient été déjà soulevés, mais ignorés de manière péremptoire par la FIFA. Tout comme la commission nationale électorale, dirigée par un éminent spécialiste en droit du sport, des procédures du TAS et des Fédérations internationales en l’occurrence Me Seydou Diagne, a aussi occulté ces violations pointées du doigt.

Toutefois, Cheikhou Oumar Sy et compagnie se veulent optimistes, « espérant qu’un traitement approprié soit donné à notre courrier ». Un courrier dans lequel le CODEFS n’a pas également manqué de riposter au communiqué pondu, la veille de l’AG, par le Directeur de la division des associations membres de FIFA.

Verbatim : « Madame la Secrétaire Générale, nous avons été à la fois surpris et scandalisés par la condescendance avec laquelle le signataire de la lettre parle de « prétendu comité » – pour reprendre ses propres termes – alors que le CODEFS a pu fédérer, en moins d’une semaine plus de 12.000 sénégalais dont une bonne partie est composée d’acteurs de premier rang du football sénégalais et une autre dont les impôts servent tout simplement à financer ce football ».

Et d’ajouter :  » (…) Nous pensons que la FIFA est une institution assez sérieuse pour avoir et/ou permettre une attitude aussi discourtoise et méprisante à l’endroit des membres du CODEFS qui portent la voix des sénégalais amateurs du football dans leur écrasante majorité. Qu’il vous plaise de prendre les dispositions idoines pour que pareil manque de respect ne se reproduise ».

Les commentaires à caractère injurieux, offensifs, ou contenant des propos diffamatoires ne sont pas publiés.

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

a lire

spot_img