mercredi, août 10, 2022
spot_img
AccueilCultureLa presse sportive valide l’œuvre du Dr Koumé

La presse sportive valide l’œuvre du Dr Koumé

Les journalistes sénégalais, spécialistes du football, ont validé le livre du doyen Mamadou Koumé lors de la présentation ce mardi à l’INSEPS.

« La Saga de l’équipe nationale de football du Sénégal ». Le livre du Dr Mamadou Koumé a été présenté ce matin aux journalistes sportifs, qui sont venus nombreux et ont salué l’énorme besogne réalisé. Ils se sont réjouis de se voir dotés d’un nouveau et précieux outil de travail. En effet, « l’information n’était pas disponible. La fédération n’a pas d’archives. Il y avait un manque pendant 40 ans », indique l’auteur qui vient de combler le vide. Et il a fallu trois années pour produire cette œuvre magnifique.

Un condensé de stats fiables : tous les matchs des Lions de 1961 à 2021 (600 au total), le nombre de sélections pour chaque joueur, les buteurs… « Tout ça peut désormais être vérifié », dit Koumé confronté à des difficultés dans la collecte, car « certains acteurs n’ont pas voulu jouer le jeu ». Ce qui ne lui a pas empêché de « dessiner » 107 portraits. « Je n’ai pas voulu faire un travail que l’on conteste. Je n’ai pas la prétention d’être exhaustif. L’objectif est de résorber le manque de données sur les matchs et les acteurs », souligne-t-il.

L’épopée de l’équipe nationale de football, racontée à partir de la proclamation de l’indépendance en 1960, est marquée par des légendes comme Jules François Bocandé. « C’est celui qui a été le plus en vue parmi les attaquants, mais il n’a inscrit que 9 buts. Le meilleur réalisateur est Henri Camara (31) ». Une performance pouvant être égalée par Sadio Mané, qui figure sur la première de couverture du livre. « Parce qu’il est (actuellement) l’ambassadeur de notre football ». En plus des photos de trois générations ayant marqué l’histoire : 1963 (vainqueur Jeux de l’Amitié), 2002 (1ère finale CAN et 1er Mondial) et 2018 (2ème Mondial).

La saga de l’équipe nationale, c’est les 27 sélectionneurs (de Raoul Diagne à Aliou Cissé) qui se sont succédés sur le banc technique. Mais aussi les 4 Présidents de la République du Sénégal dont chacun a eu à jouer sa partition. Selon Dr Mamadou Koumé, « Senghor est celui qui a consacré plus de temps à l’équipe, avec ce match perdu 0-4 (en 1969) qui lui avait fait honte devant ses pairs. Abdou Diouf, le retour en Afrique (1986). Abdoulaye Wade, le décret qui avait dissout la fédération (2008). Macky Sall, le déplacement à Moscou pour le Mondial 2018 ».

D’ailleurs, ce dernier a signé la préface du livre dédié aux journalistes Pape Diouf, Babacar Touré et Alain Agboton. Un ouvrage dans lequel « il y a plus de faits que d’opinions », selon l’ancien directeur des Études du CESTI et de l’Agence de Presse Sénégalaise (APS). Lors de la présentation, Il y avait de l’émotion dans l’air avec les témoignages poignants des confrères dont Mamadou Koumé a participé à leur formation, encadrement ou a été d’un soutien considérable dans la vie courante. Ce qui traduit l’humilité et la générosité de l’homme. La cérémonie de dédicace aura lieu ce samedi 4 décembre au musée des civilisations noires (Grand Théâtre).

Les commentaires à caractère injurieux, offensifs, ou contenant des propos diffamatoires ne sont pas publiés.

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

a lire

spot_img