dimanche, février 5, 2023
spot_img
AccueilSportsL'Angleterre donne une leçon de football au Sénégal

L’Angleterre donne une leçon de football au Sénégal

C’est vraiment une leçon de football total que Gareth Southgate et le Three Lions ont donné à Aliou Cissé et les Lions de la Téranga (3-0) qui ont pêché dans la cohésion entre les lignes, lors de la deuxième huitième de finale de l’histoire du Sénégal en Coupe du Monde.

C’est une équipe carrément submergée et aspirée jusqu’à la moelle par une machine anglaise professionnelle et opportuniste qui a su profiter de l’absence de cohésion entre les lignes d’une équipe du Sénégal qui quitte le Mondial sans gloire, mais avec un profond sentiment d’humiliation d’un lion champion d’Afrique avec la queue basse. Le Sénégal trop désorganisé a offert beaucoup de no man’s land’s dont a su profiter les expérimentés anglais qui jouent pour la plupart en Premier League.

Déjà l’absence de sérénité de Boulaye Dia qui s’en prend à l’arbitre après la frappe de la 22e minute de Ismaila Sarr jetait les prémices d’une débandade désorganisée des Lions. Les problèmes de couverture criards, des lignes desserrées -malgré le fighting de Ismael Jacobs, Youssoupha Sabaly et de Kalidou Koulibaly- et le replacement défensif approximatif des Lions de la Téranga ont été une aubaine tactique pour les Three Lions. La bande à Harry Kane a su exploité ces errements pour placer des petits centres en retrait qui ont fait mouche dans les cages de Edouard Mendy.

L’absence totale de liant entre la défense et le milieu s’est aussi illustrée sur le deuxième but anglais de Harry Kane. Sur une inspiration anglaise avec une belle action collective, Harry Kane lance Jude Belligham dans la profondeur sénégalaise avec ses lignes desserrées, qui désintègre toute la défense de Koulibaly pour un beau centre en retrait que reprend magistralement et Jordan Henderson du gauche (38).

Toujours dans la même rengaine des lignes desserrées et du manque de liant entre la défense et le milieu sénégalais malgré les effort offensifs de Ilimane Ndiaye et de Ismaila Sarr, Belligham a mèné un beau contre suite à un corner sénégalais mal négocié pour lancer Foden.

Le milieu offensif de Manchester City qui, à son tour, met sur orbite Harry Kane qui à l’entrée des 16 mètres dégaine une belle frappe croisée pleine de sang froid, de puissance et de précision (45+3). Meilleur buteur de la Coupe du Monde 2018 avec 6 buts devant Kylian Mbappé et Antoine Griezman, le Spur Harry Kane n’avait plus marqué avec le Three Lion depuis septembre dernier contre l’Allemagne (3-3) en match amical de préparation en prélude à cette Coupe du Monde 2022 au Qatar.

Contre le Sénégal, Harry Kane a ainsi marqué son premier but dans cette Coupe du monde 2022, son 52ème en 79 sélections avec l’Angleterre. En définitive, les Lions ont été amorphes dans le pressing sur le porteur du ballon comme s’ils avaient une peur bleue doublée d’un manque de fighting spirit et Aliou Cissé a aussi montré les limites de son coaching.

L’Angleterre par petites course et accélérations a su asseoir une domination technique et tactique pour plier le match et empêcher ainsi le remake de France-Sénégal en Coupe du Monde après le match d’ouverture de 2002 (1-0).

Si le bloc anglais a été compact, celui du Sénégal a été décousu presque tout le match, même si Ismael Jacobs et Youssoupha Sabaly ont montré qu’ils avaient le niveau. Bref, si les Lions de la Téranga ont joué comme des gladiateurs, sans inspiration, tout en manquant de qualité. Alors que les Three Lions ont joué comme des chevaliers avec classe, élégance et surtout une précision clinique devant le but.

Les commentaires à caractère injurieux, offensifs, ou contenant des propos diffamatoires ne sont pas publiés.

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

a lire

spot_img