lundi, décembre 6, 2021
spot_img
AccueilSportsLe ministre Abdoulaye Sow obtient sa "part du gâteau"

Le ministre Abdoulaye Sow obtient sa « part du gâteau »

Défendant bec et ongles le consensus pour un 4ème mandat d’Augustin Senghor à la présidence de la fédération sénégalaise de football (FSF), Abdoulaye Sow, le ministre de l’Urbanisme, du Logement et de l’Hygiène publique a eu sa part du gâteau en rempilant comme président de la Ligue amateur de football.

Abdoulaye Saydou Sow est ainsi réélu à la tête de la Ligue de Football Amateur avec 299 voix devant Iyane Thiam qui récolte 83 voix sur 382 suffrages exprimés, selon les chiffres de la fédération sénégalaise de football (FSF) consultés par diantbi.com.

Ce qui exacerbe davantage les soupçons de partage de gâteau fédéral d’une part et de « conflit d’intérêt », voire une « ingérence politique » d’autre part avec cette main-mise agissante du nouveau ministre de l’Urbanisme, du Logement et de l’Hygiène publique dans la campagne une 4éme candidature de Me Augustin Senghor à la tête de la Fédération Sénégalaise de Football (FSF).

Si Me El Hadji Diouf et Mady Touré dans deux interviews accordées respectivement à senego et Emedia ont abondé dans le sens que le Abdoulaye devait plutôt se focaliser sur l’Habitat et le logement des Sénégalais que de s’occuper des querelles de borne fontaine à la Ligue amateur, d’autres acteurs pensent toutefois qu’il n’ y a aucunement pas de conflit d’intérêt.

« Abdoulaye Sow était dans la fédération avant d’être Ministre de la République. Abdoulaye Sow s’est toujours investi dans le football. Pourquoi voulez vous qu’il quitte toutes ses fonctions liées au football, qui au demeurant bénévoles, tout simplement parce qu’il est nommé récemment ministre. Il ne faut pas voir du conflit d’intérêt partout. Au contraire, je pense le fait qu’il soit proche du chef de l’Etat peut faire avancer plus vite les choses et régler pas mal de problèmes. J’invite les compatriotes à regarder la moitié pleine des verres. Unissons nous, arrêtons les débats stériles, les invectives et travaillons ensemble la main dans la main pour développer notre football. », a argué l’avocat mandataire sportif dans une interview exclusive accordée à diantbicom.

Ce qui n’est pas la perception et le ressenti du Comité de Défense du Football Sénégalais (CODEFS), qui était monté sur ses grands chevaux pour dénoncer que l’activisme agissant du nouveau ministre de l’Urbanisme Abdoulaye Sow dans la campagne une 4éme candidature de Me Augustin Senghor qui épousait, selon le dit comité, justement les contours sans équivoques du « conflit d’intérêt » et « d’ingérence politique » dans le processus de renouvellement des instances de la FSF .

D’ailleurs, le CODEFS piloté par l’ancien député Cheikh Oumar Sy et l’oncle d’Abdoulaye Sow, Babacar Gaye (ancien Directeur cabinet de Abdoulaye Wade) avait même préconisé « l’interdiction formelle du Ministre Abdoulaye Sow d’intervenir dans la campagne de renouvellement des instances de la Fédération pour cause de conflits d’intérêts et d’ingérence politique

Une orientation qui n’a pas été visiblement suivie, puisque Abdoulaye Sow, le ministre de l’Urbanisme, du Logement et de l’Hygiène publique vient de rempiler comme président de la Ligue sénégalaise amateur de football.

1 COMMENTAIRE

Les commentaires à caractère injurieux, offensifs, ou contenant des propos diffamatoires ne sont pas publiés.

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

a lire

spot_img