vendredi, décembre 2, 2022
spot_img
AccueilSportsMe Moustapha Kamara : « Gana n'a commis aucune faute contractuelle »

Me Moustapha Kamara : « Gana n’a commis aucune faute contractuelle »

Selon le spécialiste en droit du sport Me Moustapha Kamara, le footballeur sénégalais Idrissa Gana Guèye ne risque aucune sanction venant de son club PSG.

Quatre jours après la 37ème journée de la Ligue 1 football de France, l’international sénégalais Idrissa Gana Guèye est au cœur des débats. Après sa décision courageuse en refusant de porter le maillot du PSG (Paris Saint-Germain) floqué aux couleurs du drapeau LGBT (homosexuel). Un acte qui a choqué certains lobbies, mieux des autorités qui taxent le joueur d’homophobe et souhaitent qu’une « peine » exemplaire lui soit infligé.  Sauf que pour le spécialiste en droit du sport Me Moustapha Kamara, « juridiquement, le club ne peut pas sanctionner. Il n’a commis aucune faute contractuelle ».

L’invité de l’émission « Débrief » sur la DTV argumente : « Gana Guèye n’a pas de contrat avec ces associations de défense des homosexuels. C’est avec le PSG qu’il est lié. Le club qui l’emploie et paye son salaire. S’il ne respecte pas les clauses, ce dernier peut mettre un terme à son contrat. Mais, jusque-là, ses dirigeants ne disent pas qu’il a fauté ». Bien qu’ils se sont désolidarisé de leur milieu de terrain. « Parce que le PSG a signé une charte avec les associations LGBT. Si le club le soutient, il pourrait se retrouver dans une situation plus compliquée et sans issue. Il est obligé d’avoir cette posture ».

Selon Me Kamara, les clauses du contrat en France sont homologuées au niveau de la commission juridique de la Ligue de football professionnel. Cela permet de pouvoir vérifier leur existence et de veiller à leur respect. « Si un joueur est payé, c’est pour jouer. Il ne peut pas choisir les matchs (officiels ou amicaux) auxquels il veut prendre part. Si le club lui demande de jouer contre des homosexuels, il est obligé de le faire. Mais dans ce cas, Gana Guèye a donné un motif. Il ne dit pas être contre les LGBT, il a parlé de raisons personnelles. Et cela a été accepté par le PSG. Donc il a respecté cette clause ».
 
Ainsi que les autres clauses liées à l’image collective et à l’éthique. Donc la seule action que la formation parisienne peut entreprendre pour satisfaire les associations qui luttent contre l’homophobie, « c’est de lui coller une amende ou de lui proposer un départ négocié », indique Me Moustapha Kama. En rappelant que l’un des fondements de la constitution française, c’est la liberté. Alors Idrissa Gana Guèye s’est appuyé sur ce principe pour dire non à ce jeu contraire à ses valeurs. Cependant, le conseiller juridique de sportifs de haut niveau croit qu’il va falloir dépassionner le débat.

Pour sans doute préserver les intérêts de l’ancien pensionnaire de l’institut Diambars de Saly. « Ce sont des situations comme ça qui arrangent ces associations LGBT. Le Président de la République Macky Sall s’est exprimé, le joueur sait que tous les Sénégalais le soutiennent, c’est fini… ».

Les commentaires à caractère injurieux, offensifs, ou contenant des propos diffamatoires ne sont pas publiés.

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

a lire

spot_img