lundi, décembre 6, 2021
spot_img
AccueilSportsPape Momar Lô : « La Ligue Pro travaille à valoriser le...

Pape Momar Lô : « La Ligue Pro travaille à valoriser le foot local »

Mettre en lumière le championnat du Sénégal de football. C’est le défi de l’équipe dirigeante de la Ligue professionnelle, qui ouvre la nouvelle saison ce samedi.

C’est parti pour un autre marathon footballistique. La Ligue sénégalaise professionnelle lance ses compétitions pour l’exercice 2021-2022. Le premier sous l’ère du président Djibril Wade qui veut, d’entrée, imprimer sa marque à travers des innovations majeures. Dans le dessein de tirer le championnat vers le haut niveau. « Nous sommes train de faire des efforts. Tous les acteurs doivent s’y mettre pour que nous puissions travailler à valoriser notre football local » indique le vice-président de l’instance, Pape Momar Lô chargé des compétitions et de la communication.

A l’en croire, il y a de la matière pour faire un produit attractif. « On occulte souvent un aspect important : le nombre de joueurs que génère la Ligue Pro, et qui s’expatrient, est énorme. Ils sont partout dans le monde. Malgré tout, d’autres talents se révèlent Cela veut dire que nous avons de la ressource, donc de bons joueurs. Pour preuve, à chaque saison, les agents recruteurs sont dans nos stades. Nous en connaissons beaucoup… », souligne-t-il. Avant d’appeler la presse à jouer pleinement son rôle. Un « partenaire stratégique » pour le développement de notre foot.

Mais, « ce support est trop focus sur les championnats européens. En terme de pourcentage, c’est 50% de football étranger avec les clubs où évoluent les joueurs sénégalais, 30% de l’équipe nationale et 20% du championnat local. Il faut inverser la tendance. La seule voie pour la Ligue de pouvoir avoir ce qu’elle attend de l’Etat et des sponsors. Un apport (financier) important. Nous espérons que la presse va continuer à relayer nos compétitions. En parlant davantage de nos joueurs locaux qui sont des employés des clubs, parce que rémunérés à la fin du mois. Cette économie, il faut la protéger ».

Pour ce faire, la Ligue Pro a un défi à relever. « Il s’agit d’améliorer le niveau de l’organisation de nos compétitions. C’est en effet la principale recommandation du symposium qui s’est tenu à Saly (22-24 octobre derniers) en prélude de la saison 2021-2022. Le foot local se porte bien de plus en plus ces dernières années, nous avons de bons techniciens, des joueurs talentueux et un retour du public dans les stades. Il faut maintenant un bon marketing pour faire en sorte que les Sénégalais collent plus au championnat national. Ce qui permettra de tenir face à la concurrence du football international », dit Pape Momar Lô.

D’où le choix du derby de la banlieue dakaroise, AS Pikine contre Guédiawaye FC (promu), pour l’ouverture de la saison ce samedi. « Une affiche particulière parce qu’opposant deux clubs très organisés. GFC est dans une dynamique de professionnalisation avancée depuis deux ans, justifiant son retour en Ligue 1. Pikine, en terme de mobilisation de supporters, est numéro 1. A chaque fois qu’il reçoit, le stade est plein et on a constaté qu’il n’y a plus de violence. Ce sont deux équipes de la même zone géographique. Nous souhaitons que ce match réponde à nos attentes ».

Dans les deux Ligues 1 et 2, quatorze formations sont lice pour le titre de champion. Teungueth FC défend sa couronne au niveau du palier supérieur où Guédiawaye FC et Linguère de Saint-Louis effectuent leur retour. A l’étage du bas, Oslo FA et Walidane intègrent le milieu du football pro.

Les commentaires à caractère injurieux, offensifs, ou contenant des propos diffamatoires ne sont pas publiés.

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

a lire

spot_img