lundi, décembre 6, 2021
spot_img
AccueilSportsPascal Plancque, coach de Sidy Sarr : « On peut se poser des...

Pascal Plancque, coach de Sidy Sarr : « On peut se poser des questions sur son hygiène de vie »

Rattrapé par les écarts de conduite même s’il s’en défend, Sidy Sarr est victime de son manque de professionnalisme. Son entraineur à Nîmes, Pascal Plancque, le confirme pour s’en offusquer.

Arrêté et placé en garde à vue lundi dernier, pour « des faits présumés de corruption de mineure et de recours à la prostitution », Sidy Sarr, 25 ans, le milieu international sénégalais de Nïmes (Ligue 2 française) a depuis eu le temps de se défendre à travers d’abord son avocate, Me Khadija Aoudia, qui a parlé de « manipulation » exercée sur son client par « trois jeunes filles ». Ensuite, le joueur lui-même, via sa page Instagram a déclaré : « Rien de tout ça n’était vrai. Ce sont de fausses accusations de gens qui voulaient me salir ».

L’ancien joueur de Mbour Petite Côte (Sénégal) a repris l’entraînement avec son club jeudi dernier, après avoir été placé sous contrôle judiciaire, et a eu le temps d’avoir un tête fort instructif avec son coach français, Pascal Plancque. Ce dernier a révélé toute son amertume face à la situation compliquée de Sidy Sarr. « C’est du gâchis. Cela renforce l’idée qu’il ne fait pas tout ce qu’il faut pour être performant dans son métier. Il y a la présomption d’innocence, on ne sait pas vraiment ce qui s’est passé mais le fait que ça lui tombe dessus, ce n’est pas totalement anodin. Il faut qu’il arrive à ne pas se retrouver dans des situations qui peuvent prêter à confusion. On n’a pas besoin de ça en ce moment, on a d’autres chats à fouetter. Par ricochet, ça donne une mauvaise image du club, du foot en général. Il ne fait qu’apporter de l’eau au moulin de ceux qui ont tendance à stigmatiser la conduite des footballeurs».

« Rien à faire en Ligue 2 »

L’entraineur nîmois est d’autant plus peiné par l’affaire Sidy Sarr qu’il pense que le milieu sénégalais en plus d’avoir un bond fond est un réel talent qui peut prétendre à une meilleure carrière dans le football. « La meilleure des choses, c’est de se comporter comme un vrai professionnel, comme un adulte responsable. Je lui ai parlé comme un papa à son enfant. Sur le moment, il écoute, on arrive à le toucher, mais le souci, c’est qu’au bout de quelque temps, il oublie et il s’égare. Le niveau de performance du joueur est largement insuffisant par rapport à son potentiel. Il est souvent blessé, on peut se poser des questions sur son hygiène de vie. Et quand il n’est pas blessé, il met beaucoup de temps à se remettre en condition physique. S’il était bien physiquement, il n’aurait rien à faire en Ligue 2. C’est un très, très bon joueur. Malheureusement pour lui, le foot c’est avant tout du physique et du mental, et aujourd’hui, dans ces deux domaines-là, il est en difficulté».

Arrivé à Nîmes en août 2019 en provenance de Châteauroux, Sidy Sarr était escorté de belles promesses. Pas irréprochable et souvent blessé, le milieu sénégalais n’a à son compteur que 34 matches toutes compétitions confondues en deux saisons dont aucun cette saison. Ses différents entraîneurs à Nîmes (Blaquart, Arpinon, Plancque) lui reprochant son manque d’investissement et son hygiène de vie douteux. Pire : programmé pour devenir un cadre en équipe nationale, le Thiessois, qui compte 5 sélections pour 2 buts, n’a plus été convoqué par Aliou Cissé, le sélectionneur national, depuis un match amical contre le Maroc le 09 octobre 2020. Un vrai gâchis !

Les commentaires à caractère injurieux, offensifs, ou contenant des propos diffamatoires ne sont pas publiés.

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

a lire

spot_img