dimanche, février 5, 2023
spot_img
AccueilSportsSénégal : Quand le Mondial chahute le troisième mandat

Sénégal : Quand le Mondial chahute le troisième mandat

Si Ousmane Sonko s’appelle Oscar Sierra, Macky Sall pourrait avoir désormais comme nom de code Enner Valencia du nom de l’attaquant équatorien muselé par la défense sénégalaise, lors de la qualification des Lions en 1/8ème de finale de la Coupe du Monde 2022. Au delà de l’enjeu sportif, le Mondial 2022 qui se déroule au Qatar est en train de démontrer en filigrane qu’elle pouvait être une tribune idéale pour l’expression d’actes et de messages politiques insoupçonnés comme par exemple le non à un éventuel troisième mandat pour le président du Sénégal Macky Sall en 2024.

Que dire des joueurs allemands avec le geste sur la bouche suivi de la réplique d’un supporter qatari avec une photo de Mezut Ozil. Ou encore de l’apparition remarquée de Karim Wade, éventuel candidat du Parti démocratique sénégalais (PDS) à l’élection présidentielle de 2024…

Karim Wade, éventuel candidat du Parti démocratique sénégalais (PDS) à l’élection présidentielle de 2024

D’ailleurs, ce jeudi, le garde des Sceaux, Ismael Madior Fall a vu sa venue l’Assemblée nationale pour les besoins du vote de budget du ministère de la justice être vampirisée par la question du troisième mandat, avec notamment les attaques véhémentes des députés Barthélémy Dias et Guy Marius Sagna.

De leur côté, les réseaux sociaux n’ont pas attendu cette venue pour exploiter l’opportunité de qualification du Sénégal en 1/8eme de finale de la Coupe du Monde… et lancer dans la foulée un message politique fort et attractif contre un éventuel troisième mandat de Macky Sall en 2024.

C’est presque un hasard iconographique qui a été exploitée avec l’action de l’Équatorien Valencia tentant dans l’axe sénégalais le grand pont sur Kalidou Koulibaly et Abdou Lahat Diallo qui le bloquent avec maestria. Et les réseaux sociaux de légender à leur façon la photo en ces termes : Valencia (Non au troisième mandat), Kalidou Koulibaly (Le Peuple Sénégalais) et Abdou Lahat Diallo (La Constitution).

Cette photo bien que 100 % sportive est devenu 200 % politique, puisque le message est bien passé avec cette iconographie parlante. Pour dire que la Constitution du Sénégal ainsi que le Peuple sénégalais ne voulaient pas d’un troisième mandat. Pendant ce temps, des leaders de l’Alliance pour la République (APR) comme les ministres Mame Mbaye Niang, Mbaye Ndiaye ou encore Aliou Sow de la mouvance présidentielle soutiennent mordicus dans la presse sénégalaise que Macky Sall était leur candidat en 2024.

L’attaquant équatorien Enner Valencia au prises avecc les défenseurs sénégalais Abdou Lahat Diallo et Kalidou Koulibaly.

C’est pourquoi après la victoire des Lions contre l’Équateur, Macky Sall a pris un bain de foule « politique » avec les supporters sénégalais venus massivement et spontanément célébrer la qualification des Lions devant les grilles du Palais de la République du Sénégal.

D’ailleurs, même Macky Sall est conscient de la portée politique d’un Mondial de football en Mondovison, lui qui était avec Abdoulaye Wade quand les Lions de la génération El Hadi Diouf battaient la France en match d’ouverture avant de terminer quarts de finaliste héroïques.

Il faut noter aussi la coïncidence avec le maillot de Gana Guèye du PSG (numéro 27) et aussi celui du Sénégal que la fédération sénégalaise de football avait donné à Macky Sall comme 27ème homme avec toujours le fameux numéro 27 qui selon les plus superstitieux serait un signe du destin qui ferait allusion à l’article 27 de la Constitution du Sénégal qui interdirait un éventuel troisième mandat au président de l’Alliance pour la République (APR).

Idrissa Gana Guèye, alors oueur du PSG présentant son numéro 27 àà Macky Sall.

Sur la même lancée, la Ministre des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’Extérieur Aïssata Tall Sall sait aussi que cette Coupe du Monde au Qatar dépasse largement le cadre sportif.

« Le football est aussi un autre angle de la diplomatie qui réussit à unir les nations. Cela me fait penser que lundi de bon matin, mon ami James Cleverly MAE de ???????? viendra avec fair play à Dakar pour la célébration de la victoire des Lions contre l’Angleterre ! », a twitté et « facebooké » la ministre sénégalaise chambrant ainsi diplomatiquement et sportivement son homologue anglais, James Cleverly,Ministre des affaires étrangères du Royaume-Uni. Wait and see… Les Three Lions (surnom de l’équipe d’Angleterre de football) affronteront les Lions de la Téranga ce dimanche pour à la clef une place en quart de finale…20 ans après après l’épopée des Lions de en 2002 lors de la Coupe du Monde organisée par le Japon et la Corée du Sud. Wait and see…

Les commentaires à caractère injurieux, offensifs, ou contenant des propos diffamatoires ne sont pas publiés.

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

a lire

spot_img