samedi, décembre 4, 2021
spot_img
AccueilSportsAfrobasket : Le destin des Lions entre les mains d'un Américain

Afrobasket : Le destin des Lions entre les mains d’un Américain

Le coach des Lions Boniface Ndong a affirmé qu’il serait impossible de remporter l’Afrobasket 2021, si l’équipe se rend à Kigali (Rwanda) sans son nouveau meneur de jeu Pierria Henry. Le destin du Sénégal se trouve ainsi entre les mains de l’Américain naturalisé.

La bande à Gorgui Dieng, Maurice Ndour, Youssou Ndoye… doit se sentir tout petit dans leurs « baskets ». La dernière sortie du sélectionneur national tend à minimiser leur capacité à porter et placer la « Team Sénégal » sur le toit du continent africain lors de la 30e édition de l’Afrobasket masculin à Kigali, la capitale du Rwanda (24 août au 5 septembre 2021).

La reconquête du trophée, qui fuit les Lions depuis 24 ans (dernier sacre en 1997 à Dakar), ne repose pas entre les mains des produits du cru. La gloire passe (forcément) par un joueur providence venu d’ailleurs, un Américain naturalisé. C’est cela que traduit les propos chocs du coach Boniface Ndong qui résonnent encore dans la tête des férus de la balle orange et inconditionnels de l’équipe nationale.

Le meneur de jeu Pierria Henry (28 ans), qui a obtenu son passeport sénégalais au mois de juin passé, est la pièce indispensable aux Lions. L’élément sans qui rien n’est possible. « C’est un joueur important dans ce que je veux faire (tactiquement). Tout le monde sait que le principal problème du Sénégal ces années passées, c’est le poste de meneur » souligne le coach.

Avant de lancer : « On a de jeunes et bons meneurs, mais dans le sport de haut niveau il faut de l’expérience pour espérer gagner une finale. J’ai Maurice, j’ai Gorgui, mais Pierria est celui qui peut m’aider, sans lui je ne peux pas remporter l’Afrobasket. Quel que soit le moment qu’il arrive, on le prendra ». Une glissade dans la communication du technicien crisper par l’incertitude sur la venue du meneur sénégalo-américain faiseur de miracle.

En effet Pierria Henry, attendu vendredi dernier, avait fait faux bond. Retenu aux Etats-Unis par un « problème de famille ». « Mais il y a une évolution, car je viens de recevoir un message de Makhtar Ndiaye (manager général). Si tout se passe bien, si rien n’arrive, il sera là vendredi (demain) matin à 9 heures » informe le coach Boniface Ndong qui semble quelque peu soulagé.

En attendant de voir ce que réserve la suite, une chose est donc sûre : Pierria Henry tient la clé de la victoire finale l’Afrobasket que plusieurs générations de Lions n’ont pas pu offrir aux Sénégalais. On prie donc tous les saints du ciel afin d’avoir le natif de South Charleston (en Virginie-Occidentale) au sein du groupe lors de la campagne de Kigali. Le seul gage pour espérer toucher le Graal au soir du 5 septembre. Une assurance du sélectionneur Boniface Ndong. Et la Tanière se prépare à dérouler le tapis rouge à l’Américain.

Pendant ce temps, la sélection nationale avec ses Sénégalais (pure sang) domine le tournoi de Dakar, dans le cadre de sa préparation, avec deux victoires contre la Guinée (85-65) et le Rwanda (87-60). Elle rencontre cet après-midi l’équipe nationale A’. Un autre match est prévu samedi contre la Guinée. Ce sera avec le pivot Gorgui Dieng revenu des Etats-Unis où il était parti pour la visite médicale et la signature de son contrat chez les Hawks d’Atlanta.

1 COMMENTAIRE

  1. Non c'est pas minimisé les gorgui Dieng et les autres, le Sénégal manque un bon meneur de jeu et en basket on peut gagner de match sans un meneur de jeu

Les commentaires à caractère injurieux, offensifs, ou contenant des propos diffamatoires ne sont pas publiés.

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

a lire

spot_img